La trottinette électrique : L’alternative au transport en commun

Il y a maintenant trois mois et demi que j’ai opté pour la trottinette électrique, et je dois dire que j’en suis vraiment satisfait.

Même si les transports en commun desservent plutôt bien une ville comme Lille, j’ai pu constater qu’avec la trottinette électrique mes déplacements étaient aussi rapides, voire parfois encore plus qu’ils ne l’étaient en bus ou en tramway lorsque la circulation se fait dense.

trotinette electrique

La trottinette Egret one

Les économies réalisées avec ma trottinette électrique

Mais c’est surtout sur un plan économique que j’ai remarqué la différence. Même si mon employeur se charge de payer une partie de mes frais de transport, ma trottinette électrique m’a permis de réaliser des économies non négligeables dans ce domaine. Le vélo m’aurait également permis de me déplacer rapidement et économiquement, mais lorsqu’on attache sa bicyclette dans la rue, on prend le risque de se la faire voler, ce qui m’est déjà arrivé deux fois.

Ce que j’apprécie également, c’est le fait que celle-ci est transportable très facilement (plus que le vélo !), puisque le modèle que j’ai choisi peut se plier en seulement quelques secondes. Je conseille d’ailleurs vivement la trottinette électrique Egret One, c’est celle qui offre une grande liberté de mouvement en milieu urbain. Je peux ainsi cumuler les moyens de transport, notamment lorsqu’il fait vraiment mauvais temps.

Sur le plan de l’autonomie, ce modèle est parfait pour des déplacements courts, mi-longs ou longs en ville.

Au total, elle tient pendant 2h à 3h, à raison de 23km à une vitesse moyenne de 20km/h.

Par mesure de sécurité, j’emmène toujours avec moi mon chargeur externe, et cela même si cette trottinette dispose d’un récupérateur d’énergie au freinage, on n’est jamais trop prudent !

J’ai trouvé également un site dédié au trottinette qui est à découvrir également.

Les commentaires sont fermés.